Biographie de Victor Hugo

Victor Hugo est né le 26 février 1802 à Besançon. Il est le dernier enfant d’une famille de trois garçons. Son père Léopold est un général de l’Empire napoléonien. C’est surtout sa mère, Sophie Trébuchet, qui s’occupe de lui après sa séparation de son mari. En réalité, Victor Hugo a eu une enfance nomade et anxieuse.

En 1811, Hugo a été pensionnaire dans une institution religieuse de Madrid, le Collège des Nobles. Puis,  il vient au lycée Louis-le-Grand, Paris. À l’âge de 14 ans, Victor Hugo a déjà une idée précise sur son avenir. Il écrit: “Je veux être Chateaubriand ou rien“.   En fait, il commence à écrire dans tous les genres poétiques pendant son adolescence. A 19 ans, il publie ses premiers poèmes, Odes. Il est alors remarqué par le roi Louis XVIII qui lui donne une pension.

Le 12 octobre 1822, Hugo épouse son amour d’enfance Adèle Foucher. Deux ans plus tard, Adèle donne naissance à leur premier enfant, Léopoldine, la mort de qui émouvrais Hugo à écrire sa poème A Villequier.

Victor Hugo est, à ses débuts, un poète monarchiste. Mais la Révolution de 1830 et sa compagne Juliette Drouet déclenchent en lui de profonds changements d’idées et aboutissent à son attitude romantique.

En effet, c’est avec Hernani qu’il est reconnu comme une grande figure littéraire pour la première fois. Il critique et dévalorise le théâtre classique dans Hernani, les débats causés par laquelle mènerait à sa gloire.

En 1841, il est élu à l’Académie française. Sa fille Léopoldine meurt en 1843. Cette tragédie affecte beaucoup Victor Hugo. Il est parfois dit que c’est à cause de cet événement qu’Hugo se tourna vers la politique.

Louis-Philippe nomme Hugo Pair de France en 1845. Hugo démarre une carrière politique et rejoint le camp des Républicains. Il est élu député à l’Assemblée constituante de 1848. Il condamne ensuite le coup d’Etat du 2 décembre 1851 de Louis-Napoléon. Il est alors exilé en Belgique, puis sur les îles de Jersey et Guernesey.

Hugo met cette période d’exil à profit et continue d’écrire des recueils de poésie : les Châtiments (1853), les Contemplations (1856). En 1862, il achève les Misérables, qui remporta un franc succès auprès du public.

A la proclamation de la République en 1870, Hugo rentre à Paris où il est accueilli triomphalement. Il devient un symbole de la résistance républicaine au Second Empire.

Le 22 mai 1885, Victor Hugo meurt d’une congestion pulmonaire à l’âge de 83 ans. Le corbillard “des pauvres”, comme il l’a souhaité, emporte son cercueil vers des funérailles nationales. Sa dépouille est exposée sous l’Arc de triomphe puis portée au Panthéon.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: