Hugo En tant que Poète Romantique – Les Contemplations

Les Contemplations est un recueil de poésies, écrit par Victor Hugo, publié en 1856. Il est composé de 158 poèmes. Ce recueil est l’une des œuvres les plus célèbres d’Hugo, célèbre pour ses caractéristiques particulièrement romantiques.

Les Contemplations est composé de deux parties séparées par la mort de Léopoldine: l’autrefois et l’aujourd’hui. Dans la première partie, “l’autrefois”, les poèmes glorifie la joie de vivre, l’amour et la nature. La deuxième partie se concentre en contraste sur des thèmes plus sombres. Hugo chante la chanson de la mort et la tristesse ; il affronte son malheur : Léopoldine n’appartient plus à “l’aujourd’hui”.

Voyons donc les thèmes plus récurrents dans Les Contemplations.

L’amour

L’amour dans les Contemplations prend différentes formes. Il peut s’agir de l’amour bête d’enfant qui est le cas de Vieille chanson du jeune temps. C’est un amour où l’expression des sentiments est balourde et hésitante, comme ceux d’un jeune homme inexpérimenté.

L’amour sensuel aussi est important. La sensualité est généralement discrète, mais il existe encore des poèmes dans lesquels cette sensualité est traitée d’une façon érotique:

« Et je lui dis : Veux-tu, c’est le mois où l’on aime,

Veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ? »

 

IIème Livre, XXI.

 

La Nature

La nature, qui est un thème illustre du romantisme, est traitée à plusieurs reprises dans Les Contemplations. Une grande partie des poèmes de l’amour sont aussi des poèmes de la nature. Le lyrisme amoureux se mélange au lyrisme de la nature. Ce n’est pas l’amour comme source de malheur qu’Hugo raconte mais au contraire l’amour menant au  bonheur et à l’harmonie avec la nature.

La nature et l’amour sont décrits de façonne brève, comme si Hugo cherchait plus à capter un instant de bonheur fugitif qu’à donner une description détaillée de ses sentiments. Hugo donne de l’importance à quelques parties de la réalité en donnant ainsi une image subjectivisée: il ne fait pas de portrait complet de la femme qu’il aime mais élève sa nuque ou ses pieds et ses cheveux. La nature elle-même est décrite de façon très fragmentaire. Dans les poèmes d’amour, l’amour et la nature sont profondément liés, faisant sembler la nature être une espace consacrée principalement au poète et son aimée.

« C’est l’amour qui, pour ceinture, / A l’onde et le firmament,
Et dont toute la nature, / N’est, au fond, que l’ornement. »

Livre II, XI

La Mort

La plupart des poèmes de “l’aujourd’hui” contient au moins une référence à la mort et il y existe de nombreux poèmes dont la thème malheur est la mort. Ce fait est primordialement causé par le deuil que l’on trouve chez Hugo suivant le décès de sa fille. Le sentiment de perte, de manque est donc persistent parmi les poèmes sur la mort.

‘’Demain dès l’aube‘’ peut être considéré un bon exemple traitant ce thème.

« Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps. »

La première strophe décrit Hugo qui va à la tombe de sa fille. C’est plutôt une description extérieure  du voyage que celle de l’intérieur du poète. Plusieurs motifs de la nature sont présents : ‘’l’aube ‘’, ‘’la campagne‘’, ‘’la forêt‘’ et ‘’la montagne ‘’.  Le sentiment qui domine cette strophe est le manque : Hugo franchit la forêt et la montagne car il n’est plus supportable de ‘’demeurer loin‘’ de sa fille.

« Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit. »

Hugo dans cette strophe  exprime ce qui se passe dans son monde intime. Il est en fait dévasté par la mort de sa fille, et rien ne peut lui consoler, au point qu’il est totalement isolé de ce qui se passe dans le monde extérieur :’’Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,’’,’’Seul, inconnu’’. Le sentiment de tristesse est particulièrement fort : ‘’ … le jour pour moi sera comme la nuit.’’. La description physique du poète est en harmonie avec ce sentiment : ‘’… le dos courbé, les mains croisées’’

« Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.»

La tristesse est prolongée dans cette strophe, alors que le désespoir est aussi présent.  Bien que les beautés de l’ambiance sont toujours insignificatives pour le poète, l’évocation spécifique du soleil, avec la périphrase ‘’l’or du soir’’ indique une certaine importance donnée à la nature.

 

En définitive, il est évident que Les Contemplations est une œuvre signifiante de la poésie romantique, marqué par ses thèmes et son comportement verbal.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: