Le Futurisme Italien

Le Futurisme Italien

 

Quand Filippo Tommaso Marinetti écrit sa Manifeste du Futurisme en 1909, il lance un mouvement artistique qui gagne rapidement des adhérents dans presque toutes les formes artistiques.

 

Dans son manifeste célèbre, exaltant le progrès scientifique et technique, il déclare la guerre contre le passé rendu obsolète et toutes ses images. Vivant dans un pays renommé pour ses musées et ses lieux historiques, il estime que les musées et les bibliothèques sont des « cimetières » des idées du passé, empêchant le penseur audacieux du futur de s’exprimer librement. Il faut donc raser ces intermédiaires pourris entre le passé et le présent, puisque le temps ne se déroule que vers le futur.

Selon les futuristes, la littérature doit glorifier le mouvement, un mouvement agressif d’audace et de révolte. L’harmonie, l’équilibre, la paix et tous les thèmes procurant l’exaltation d’un état statique n’ont pas de place dans ce mouvement. Le présent et le futur, ces deux sont désormais dans une motion et changement plus rapide que jamais; et donc la littérature et les arts doivent s’adapter à ce mouvement perpétuel. « La voiture de course est plus belle que la Victoire de Samothrace. »

La vision dynamique de la vie par les futuristes donne naissance à un autre thème illustre du futurisme : la violence. Ils trouvent dans la violence un mouvement agressif et une vitalité rafraichissante : « Nous voulons glorifier la guerre – seule hygiène du monde -, le militarisme, le patriotisme, le geste destructeur des anarchistes, les belles idées qui tuent ».

 

Ce mouvement révolutionnaire gagne de la prévalence notamment en Italie, son pays d’origine et en Russie où les ouvriers qui témoigne le progrès industriel dans son cœur gagne de plus en plus de pouvoir social. Le futurisme fut révélé en Russie en 1912 par le scandale d’un manifeste, la Gifle au goût du public, lancé par le groupe « Hylea » et signé par un jeune étudiant de l’École des beaux-arts de Moscou connu pour son militantisme au sein du parti bolchevik, Vladimir Maïakovski.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s