Bibliographie

Advertisements

Sommaire

Nous avons vu les deux différents axes de la poésie de Victor Hugo : un dirigée vers le chagrin intérieur du poète dans l’exemple de Les Contemplations et l’autre dirigée contre un régime corrompu critiqué dans Les Châtiments.

Vu que la poésie de Victor Hugo peut avoir deux rôles différents, romantique et politique, notre questionnement de départ est achevée.

 

Dernier Mots 

                                   

Tantôt lyrique, tantôt épique, au début romantique et puis politique, Hugo est présent sur tous les fronts et dans tous les genres: il a profondément ému ses contemporains, exaspéré les puissants et inspiré les plus grands poètes. Il est sans doute une figure proéminente du mouvement romantique et du XIXe siècle.

Sa poésie a toutes les formes et traite tous les thèmes : de la gloire napoléonienne à l’exaltation républicaine, du deuil dépressif à la joie excitatrice. Il est quelquefois mélancolique, quelquefois animé, mais toujours vivant.

 Poète Engagé – Les Châtiments

Ce recueil a deux caractéristiques le rendant original : il est le premier à être aussi bien structuré, et c’est un écrit engagé composé de poèmes satiriques. Entre « Nox » (le passé, la nuit du coup d’Etat, la dictature) et « Lux » (le futur, la lumière attendue de la Liberté, l’amour), 98 poèmes sont distribués en 7 livres dont les 6 premiers portent pour titres ironiques les principales fiertés du régime impérial : ‘’la société est sauvée’’, ‘’l’ordre est rétabli’’, ‘’La famille est restaurée’’, ‘’La religion est glorifiée’’, ‘’l’autorité est sacrée’’ et ‘’La stabilité est assurée’’. Le septième ‘’Les sauveurs se sauveront’’ joue sur les mots pour montrer l’espérance d’Hugo à démolir le régime impérial grâce au pouvoir de son écriture.

A l’intérieur des sept livres, la progression est moins ordonnée mais encore calculatrice. Le déroulement de « nox »  vers « lux » est accompagné par des thèmes réitérés. En effet, des thèmes historiques comprennent une grande partie du recueil, notamment les faits de Napoléon Ier.

‘’L’expiation’’ (Livre V, XII) permet de comprendre une idée fondamentale de Victor Hugo: selon lui, Napoléon Ier a commis un péché en conduisant le 18 brumaire, et Louis-Napoléon en est le châtiment tardif envoyé par Dieu : « Qui donc es-tu ? — Je suis ton crime, dit la voix. »

Victor Hugo recourt à toutes les formes de poésie : il passe couramment de l’injure à la prophétie, de la chanson à la fresque historique.

* La Chanson. Hugo admirait le poète Béranger, auteur de chansons célèbres. Il pensait que la chanson permettait de toucher le peuple.

* L’ınsulte ad hominem. Souvent le poète attaque nommément des hommes proches de Napoléon III, sans aucune hésitation d’utiliser un vocabulaire violent:

« Dansez! dansez, Berger, d’Hautpoul, Murat, citrouilles. » (Livre VI,V)

* L’épopée : de vastes ensembles exaltent l’imagination et atteignent la dimension d’un tableau d’histoire : « L’Expiation », « A l’Obéissance passive » (Livre II,VII).

* La vision prophétique : Dans la dernière partie du recueil, le poète se penche sur l’avenir et représente ses rêves par des symboles : guidé par la clarté de l’Idée ‘’Luna‘’, il voit dans l’étoile du matin la messagère de la liberté ‘’ Stella ‘’ et contemple la ‘’vision sublime‘’ des temps futurs ‘’ Lux ‘’.

Dans les Châtiments, Hugo s’est lui-même représenté en personnage mythique : le poète banni, isolé face au peuple (océan): «… moi qui vis au bord du gouffre amer / Sur les rocs centenaires, »

Il se décrit aussi comme un prophète, dont la parole est la voix de Dieu, le verbe sacré : « Ce crime qui triomphe est fumée et mensonge; / Voilà ce que je puis affirmer, moi qui songe / L’oeil fixé sur les cieux! ». En effet, selon Hugo, le poète est un visionnaire; plus sensible que les autres hommes, et donc capable de les guider.

Pour conclure, il est possible de constater que Les Châtiments, dont l’idée directive  est la critique du régime impérial, est l’exemple le plus important de la poésie politique, dite engagée de Victor Hugo.

Hugo En tant que Poète Romantique – Les Contemplations

Les Contemplations est un recueil de poésies, écrit par Victor Hugo, publié en 1856. Il est composé de 158 poèmes. Ce recueil est l’une des œuvres les plus célèbres d’Hugo, célèbre pour ses caractéristiques particulièrement romantiques.

Les Contemplations est composé de deux parties séparées par la mort de Léopoldine: l’autrefois et l’aujourd’hui. Dans la première partie, “l’autrefois”, les poèmes glorifie la joie de vivre, l’amour et la nature. La deuxième partie se concentre en contraste sur des thèmes plus sombres. Hugo chante la chanson de la mort et la tristesse ; il affronte son malheur : Léopoldine n’appartient plus à “l’aujourd’hui”.

Voyons donc les thèmes plus récurrents dans Les Contemplations.

L’amour

L’amour dans les Contemplations prend différentes formes. Il peut s’agir de l’amour bête d’enfant qui est le cas de Vieille chanson du jeune temps. C’est un amour où l’expression des sentiments est balourde et hésitante, comme ceux d’un jeune homme inexpérimenté.

L’amour sensuel aussi est important. La sensualité est généralement discrète, mais il existe encore des poèmes dans lesquels cette sensualité est traitée d’une façon érotique:

« Et je lui dis : Veux-tu, c’est le mois où l’on aime,

Veux-tu nous en aller sous les arbres profonds ? »

 

IIème Livre, XXI.

 

La Nature

La nature, qui est un thème illustre du romantisme, est traitée à plusieurs reprises dans Les Contemplations. Une grande partie des poèmes de l’amour sont aussi des poèmes de la nature. Le lyrisme amoureux se mélange au lyrisme de la nature. Ce n’est pas l’amour comme source de malheur qu’Hugo raconte mais au contraire l’amour menant au  bonheur et à l’harmonie avec la nature.

La nature et l’amour sont décrits de façonne brève, comme si Hugo cherchait plus à capter un instant de bonheur fugitif qu’à donner une description détaillée de ses sentiments. Hugo donne de l’importance à quelques parties de la réalité en donnant ainsi une image subjectivisée: il ne fait pas de portrait complet de la femme qu’il aime mais élève sa nuque ou ses pieds et ses cheveux. La nature elle-même est décrite de façon très fragmentaire. Dans les poèmes d’amour, l’amour et la nature sont profondément liés, faisant sembler la nature être une espace consacrée principalement au poète et son aimée.

« C’est l’amour qui, pour ceinture, / A l’onde et le firmament,
Et dont toute la nature, / N’est, au fond, que l’ornement. »

Livre II, XI

La Mort

La plupart des poèmes de “l’aujourd’hui” contient au moins une référence à la mort et il y existe de nombreux poèmes dont la thème malheur est la mort. Ce fait est primordialement causé par le deuil que l’on trouve chez Hugo suivant le décès de sa fille. Le sentiment de perte, de manque est donc persistent parmi les poèmes sur la mort.

‘’Demain dès l’aube‘’ peut être considéré un bon exemple traitant ce thème.

« Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m’attends.
J’irai par la forêt, j’irai par la montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps. »

La première strophe décrit Hugo qui va à la tombe de sa fille. C’est plutôt une description extérieure  du voyage que celle de l’intérieur du poète. Plusieurs motifs de la nature sont présents : ‘’l’aube ‘’, ‘’la campagne‘’, ‘’la forêt‘’ et ‘’la montagne ‘’.  Le sentiment qui domine cette strophe est le manque : Hugo franchit la forêt et la montagne car il n’est plus supportable de ‘’demeurer loin‘’ de sa fille.

« Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul, inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit. »

Hugo dans cette strophe  exprime ce qui se passe dans son monde intime. Il est en fait dévasté par la mort de sa fille, et rien ne peut lui consoler, au point qu’il est totalement isolé de ce qui se passe dans le monde extérieur :’’Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,’’,’’Seul, inconnu’’. Le sentiment de tristesse est particulièrement fort : ‘’ … le jour pour moi sera comme la nuit.’’. La description physique du poète est en harmonie avec ce sentiment : ‘’… le dos courbé, les mains croisées’’

« Je ne regarderai ni l’or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j’arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.»

La tristesse est prolongée dans cette strophe, alors que le désespoir est aussi présent.  Bien que les beautés de l’ambiance sont toujours insignificatives pour le poète, l’évocation spécifique du soleil, avec la périphrase ‘’l’or du soir’’ indique une certaine importance donnée à la nature.

 

En définitive, il est évident que Les Contemplations est une œuvre signifiante de la poésie romantique, marqué par ses thèmes et son comportement verbal.

Généralités de la Poésie Romantique

La poésie classique française se caractérise par la codification spécifique de sa forme. Elle se caractérise également par l’emploi de mots nobles, de périphrases et de lieux communs mythologiques particuliers.

La poésie romantique va se libérer de ces restrictions. Le premier succès romantique fut les Méditations poétiques de Lamartine, qui restent classiques par bien des aspects (lexique, syntaxe), mais où l’on trouve des mots du langage ordinaire.

Les romantiques expérimenteront plus tard toutes sortes de strophes et de versifications, comme Hugo dans “Les Djinns”. Ils vont se pencher plutôt sur l’exploration des possibilités à enrichir l’expressivité de la poésie qu’une libération totale des mœurs classiques.

Dans cette recherche qui conduira à l’idée “l’art pour l’art” un apport majeur du romantisme est la disharmonie entre le mètre et la syntaxe par le recours aux enjambements, aux rejets et contre-rejets. Hernani de Victor Hugo commence par un rejet :

« C’est bien à l’escalier

Dérobé. »

 

Le vocabulaire romantique montre aussi cette recherche de l’expression : des mots plus bruts, vifs et colorés , et parfois une syntaxe plus libre :

« Qué qu’ça m’fait si m’manqu’queuqu’chose,

Quand j’vois ton p’tit nez tout rose »

 

(Marceline Desbordes-Valmore)

 

Le vers est de cette manière rapproché de la prose. Et la poésie en prose ( à différencier de la prose poétique) sera illustrée par Aloysius Bertrand avec Gaspard de la nuit.

Parmi les chefs-d’œuvre de la poésie romantique citons : Le Lac de Lamartine, La Mort du loup de Vigny, La Tristesse d’Olympio et Demain dès l’Aube d’Hugo et Souvenir de Musset.

Les poètes romantiques reprennent les thèmes de la nature, de l’amour, la mort, ainsi que ceux du paria, sur lesquels se fonde l’idéologie romantique.

Biographie de Victor Hugo

Victor Hugo est né le 26 février 1802 à Besançon. Il est le dernier enfant d’une famille de trois garçons. Son père Léopold est un général de l’Empire napoléonien. C’est surtout sa mère, Sophie Trébuchet, qui s’occupe de lui après sa séparation de son mari. En réalité, Victor Hugo a eu une enfance nomade et anxieuse.

En 1811, Hugo a été pensionnaire dans une institution religieuse de Madrid, le Collège des Nobles. Puis,  il vient au lycée Louis-le-Grand, Paris. À l’âge de 14 ans, Victor Hugo a déjà une idée précise sur son avenir. Il écrit: “Je veux être Chateaubriand ou rien“.   En fait, il commence à écrire dans tous les genres poétiques pendant son adolescence. A 19 ans, il publie ses premiers poèmes, Odes. Il est alors remarqué par le roi Louis XVIII qui lui donne une pension.

Le 12 octobre 1822, Hugo épouse son amour d’enfance Adèle Foucher. Deux ans plus tard, Adèle donne naissance à leur premier enfant, Léopoldine, la mort de qui émouvrais Hugo à écrire sa poème A Villequier.

Victor Hugo est, à ses débuts, un poète monarchiste. Mais la Révolution de 1830 et sa compagne Juliette Drouet déclenchent en lui de profonds changements d’idées et aboutissent à son attitude romantique.

En effet, c’est avec Hernani qu’il est reconnu comme une grande figure littéraire pour la première fois. Il critique et dévalorise le théâtre classique dans Hernani, les débats causés par laquelle mènerait à sa gloire.

En 1841, il est élu à l’Académie française. Sa fille Léopoldine meurt en 1843. Cette tragédie affecte beaucoup Victor Hugo. Il est parfois dit que c’est à cause de cet événement qu’Hugo se tourna vers la politique.

Louis-Philippe nomme Hugo Pair de France en 1845. Hugo démarre une carrière politique et rejoint le camp des Républicains. Il est élu député à l’Assemblée constituante de 1848. Il condamne ensuite le coup d’Etat du 2 décembre 1851 de Louis-Napoléon. Il est alors exilé en Belgique, puis sur les îles de Jersey et Guernesey.

Hugo met cette période d’exil à profit et continue d’écrire des recueils de poésie : les Châtiments (1853), les Contemplations (1856). En 1862, il achève les Misérables, qui remporta un franc succès auprès du public.

A la proclamation de la République en 1870, Hugo rentre à Paris où il est accueilli triomphalement. Il devient un symbole de la résistance républicaine au Second Empire.

Le 22 mai 1885, Victor Hugo meurt d’une congestion pulmonaire à l’âge de 83 ans. Le corbillard “des pauvres”, comme il l’a souhaité, emporte son cercueil vers des funérailles nationales. Sa dépouille est exposée sous l’Arc de triomphe puis portée au Panthéon.

Introduction

Victor Hugo est un des noms les plus célèbres de la littérature française. Il a vécu 83 ans et pendant sa vie fructueuse il a donné un nombre énorme d’œuvres dans une variété de genres littéraires parmi lesquels le roman, la poésie et le théâtre sont prédominants.

 

Hugo, quelque soit le genre qu’il écrit, se nourrit du peuple et des individus qui le constituent. Cette dualité paradoxale, causée par les bouleversements de sa longue vie, est toujours présente dans ses œuvres. Il est tantôt un vieil homme en deuil de sa fille perdue et tantôt une voix forte et audacieuse du peuple.

 

Nous allons dans cette étude chercher à déterminer si la dualité susmentionnée se manifeste aussi dans la poésie de Victor Hugo. Pour ce faire, nous allons dans un premier temps souligner le contexte historique de ses poèmes, c’est-à-dire sa biographie et les caractéristiques de la poésie romantique. Puis, nous allons considérer ses deux recueils célèbres : Les Contemplations et Les Châtiments.