Poète de la Liberté

Tevfik Fikret, diplômé de la Lycée de Galatasaray, est un des poètes plus influents de la littérature turc. En fait, il commence sa vie littéraire dans ce lycée en ayant ses poèmes publiés dans de différentes magazines littéraires.

Tevfik a eu un rôle très important dans la modernisation de la littérature turc et dans la diffusion des idées révolutionnaires comme la liberté et l’égalité parmi les intellectuels turcs. Il persiste toujours  d’être une source d’inspiration pour les jeunes, les intellectuels du demain.

Voici un poème de Tevfik Fikret, nommé Auberge de Pillage :

Ce festin, Messieurs- qui vous attend

Qui s’impatiente de votre présence – qui est la vie de la nation ;
De cette nation qui souffre, que cette nation qui meurt !

Mais ne vous retenez pas, mangez, avalez autant que vous pourrez…

 

Empiffrez-vous ! cette auberge ouvre grand ses portes,

Remplissez-vous jusqu’à vomir, bouffez jusqu’à l’explosion!

 

Vous êtes nombreux, messieurs, qui semblez affamés, cela se lit évidemment sur votre visage

Mangez, car si vous ne mangez pas aujourd’hui, demain qui sait ce qui restera ?

Ces mets affriolants, regardez-les au son de votre darbouka !

Ceci vous revient, oui, vous les méritez …
Empiffrez-vous, cette auberge ouvre grand ses portes,
Remplissez-vous jusqu’à vomir, bouffez jusqu’à l’explosion!

Que tout autour, à tous, on parle de ce que vous possédez

Noblesses, lignées, honneurs, jeux, mariages, manoirs, palais,

Tout ce que vous voulez, Messieurs, manoirs, palais, mariées et moqueries ;

Tout ce que vous voulez, tout à vous, facilement prenez tout …
Empiffrez-vous, cette auberge ouvre grand ses portes,
Remplissez-vous jusqu’à vomir, bouffez jusqu’à l’explosion!

C’est peut-être un peu lourd à digérer, mais il n’y a aucun dommage

L’on vous doit la gloire, le bonheur est à votre main.

Cette table complimente votre travail.

A vous les têtes, les cerveaux, le foie, tous ces abats sanguinolents …

 

Empiffrez-vous, cette auberge ouvre grand ses portes,
Remplissez-vous jusqu’à vomir, bouffez jusqu’à l’explosion!

 

Ce sont les pauvres qui vous donnent, toutes leurs possessions

Son corps, sa vie, l’espoir, le rêve

Tout ce à quoi ils renoncent, à sa vie même.

Juste avalez sans pensée interdite ou légale …
Empiffrez-vous, cette auberge ouvre grand ses portes,
Remplissez-vous jusqu’à vomir, bouffez jusqu’à l’explosion!

La fin approche, prenez, prenez encore !

Crépitant encore aujourd’hui, avant que demain la poêle ne refroidisse !
Aujourd’hui, l’estomac a encore de la place pour une soupe chaude,

Bouffez, bouffez, pressez-vous, le temps est compté …

 

Empiffrez-vous, cette auberge ouvre grand ses portes,
Remplissez-vous jusqu’à vomir, bouffez jusqu’à l’explosion!

 

 

Traduction du poème: http://artgitato.com/empiffrez-vous-poesie-turque-tevfik-fikret-han-i-yagma/

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s